Retour d’expérience

Cette année, nous avons donné la chance à un étudiant de participer à notre mission voici ce qu’il en a rapporté :

Sa vision de la forêt

« Me voici bien rentré et toujours un peu déboussolé! Les pieds encore humides mais les yeux pleins de belles choses : ce fut une extraordinaire expérience dans la forêt tropicale humide, que je n’oublierai pas!
La richesse de la biodiversité que j’ai découverte là-bas m’a d’ailleurs convaincu de m’y pencher le plus possible, pour la suite de mes études et peut-être mon métier plus tard! D’autre part, je pense avoir beaucoup appris sur moi-même ; faire un tel voyage à 17 ans, ce n’est pas anodin, ce fut plein d’enseignements et je ne vous en remercie que davantage, pour m’avoir permis de participer à cette expédition. C’est une aventure que je préparais depuis longtemps et pour lequel je débordais à l’avance d’enthousiasme : je regrette vraiment si je vous ai parfois posé problème, j’espère que ma prise de conscience m’aura permis en tous cas de faire évoluer autant de choses sur le plan personnel que dans le seul domaine de mes connaissances scientifiques.
Je vais à présent poursuivre mon travail sur les odonates, avec peut-être l’aide de HP (si j’arrive à le joindre!), et à la rentrée je ferai une conférence à l’Université Montpellier II. »

Sylvère Heuzé

Cette entrée a été publiée dans Articles. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Retour d’expérience

  1. J’ai l’age de 14 ans en 1972. Pendant que un Monsieur, professeur au college de SARAVANE à paksé, a questionné mon grand-père ( décédé en 2009 à l’age de 104 ans) , si vraiement il aguéri un malade d’hémophile.- » oui quand j’avais 45 ans, mais après je ne trouve plus tous les incrédients » dit-il. Ce jour là je lui ai demandé la recette et il m’a dit que seul son fils (mon père) a ce droit et que seul mon père peut me transmettre après s’ il le veut. Il dit ensuite qu’il ne veut plus transmettre car c’est impossible de rassembler tous les incrédients. les forets sont détruites par l’activité humaine et par la guerre: je me souviens qu’il dit  » une plante à 32 formes : arbre, fleurs, fruits, racines, lianes etc … Fin de l’histoire. jJe rève d’être un gardien de parc, làbas et un jour de vous rencontrer et vous demande ensuite si votre recherche amène à trouver la remède par plantes médicinales pour guérir des maladies dont l’hémophile.
    MUNVISETH PASCAL – PHOUTHONE : laotien de SAVIGNY SUR ORGE